Le comité

Le comité d’Echal­lens Autrement est com­posé de:

  • Corinne Far­quhar­son, présidente
  • Flo­rence Ethenoz, vice-présidente
  • Car­o­line Vuag­ni­aux, secrétaire
  • Patrick Mori­er-Genoud, trésorier
  • Richard Far­quhar­son
De gauche à droite: Car­o­line Vuag­ni­aux, Flo­rence Ethenoz, Patrick Mori­er-Genoud, Richard Far­quhar­son, Corinne Far­quhar­son. (Pho­tos: Julie Vuagniaux)

Pourquoi nous nous engageons dans Echallens Autrement

Corinne Far­quhar­son

J’ai été con­seil­lère com­mu­nale entre 2011 et 2016 et je n’ai pas pour­suivi à l’époque car la pro­por­tion­nelle venait d’être intro­duite à Echal­lens et je peinais à me pro­jeter dans un des par­tis qui venaient de voir le jour dans notre commune. 

Echal­lens Autrement, pour moi, représente l’opportunité de faire de la poli­tique de la manière qui me sem­ble la plus démoc­ra­tique pos­si­ble. Le mou­ve­ment est ouvert à tous, il donne la pos­si­bil­ité aux citoyens de s’exprimer via une plate­forme, on s’engage à informer et faire un suivi ouverte­ment des dossiers et notre objec­tif est de trou­ver une ligne direc­trice qui con­vient au plus grand nom­bre avec, et tou­jours à l’esprit, Echal­lens dans son entier et les Chal­len­sois au cœur des déci­sions.

Par­ticiper à la vie poli­tique de notre com­mune, c’est par­ticiper au façon­nage de l’environnement dans lequel on évolue au quo­ti­di­en et je me réjouis d’en faire à nou­veau partie.

_______________________________________________________________________

Flo­rence Ethenoz

Aujourd’hui en m’engageant avec Echal­lens Autrement, je souhaite par­ticiper à la créa­tion de canaux de com­mu­ni­ca­tion entre les autorités com­mu­nales et les habi­tants, offrir à la pop­u­la­tion la pos­si­bil­ité de devenir acteur des change­ments au tra­vers d’actions participatives. 

Le débat d’idées et le dia­logue sont des out­ils néces­saires pour trou­ver des con­sen­sus qui répon­dront aux besoins du plus grand nombre. 

Ce dia­logue com­mence par le fonc­tion­nement de notre mou­ve­ment, notre ouver­ture vers la pop­u­la­tion, les autres par­tis et la municipalité.

______________________________________________________________________

Car­o­line Vuag­ni­aux

Echal­lens n’est plus le petit vil­lage qui nous a fait craqués, mon mari et moi, il y a 20 ans, d’où ma par­tic­i­pa­tion à des actions con­tre cer­tains disfonctionnements.

Le plus frap­pant, ce sont ces travaux inces­sants, dont la plu­part ne sont tou­jours pas ter­minés. Ici, on com­mence tout mais on ne finit rien. J’ai par­fois la sen­sa­tion que notre munic­i­pal­ité veut laiss­er une trace de son pas­sage sans vrai­ment se souci­er des dégâts irréversibles qu’elle crée et qu’elle se soucie plus du con­fort des futurs nou­veaux habi­tants que de celui de ceux qui font vivre et ani­ment cette com­mune. Echal­lens perd son charme d’antan.

Par le biais d’Echallens Autrement, je souhaite que l’on puisse avoir un vrai con­tact avec nos représen­tants. Que nous ne soyons plus juste con­sid­érés comme des con­tribuables. Des envies, des change­ments, des amélio­ra­tions même min­imes, j’en ai. Mais ma pri­or­ité est que les choses impor­tantes comme la STEP ou la mobil­ité soient réglées avant qu’Echallens accueille encore plus d’habitants et que nous soyons saturés.

_______________________________________________________________________

Patrick Mori­er-Genoud

Per­son­ne ne sait mieux que les habi­tants d’Echallens ce qui est bon pour Echal­lens. Et aucun habi­tant d’Echallens, qu’il soit syn­dic, con­seiller munic­i­pal, con­seiller com­mu­nal ou même député, ne peut se pass­er des avis et des con­nais­sances des autres Challensois.

Si j’ai rejoint Echal­lens Autrement, c’est parce que ce mou­ve­ment s’engage pour la démoc­ra­tie directe et pour les démarch­es par­tic­i­pa­tives, parce qu’il s’engage à régulière­ment con­sul­ter les habi­tants d’Echallens, à les écouter, à les tenir informer de ce qui se passe au niveau poli­tique et con­cer­nant la ges­tion de la commune.

Echal­lens Autrement croit à l’intelligence col­lec­tive des Chal­len­sois et c’est indis­pens­able face aux impor­tants enjeux qui nous atten­dent ces prochaines années: un nou­veau quarti­er et de nom­breux nou­veaux habi­tants, un gym­nase, plus de cir­cu­la­tion, plus d’utilisateurs pour nos infrastructures.

_______________________________________________________________________

Richard Far­quhar­son

Cela fait bien­tôt 20 ans que j’habite Echal­lens et je vois ma com­mune évoluer d’une manière qui n’est pas tou­jours cohérente à mes yeux. Pour cette rai­son, j’ai envie de m’impliquer dans la vie poli­tique locale et ten­ter de faire la dif­férence dans l’avenir de notre ville en devenir.

______________________________________________________________________

Le logo Echallens Autrement

Notre logo a été créé par une graphiste pro­fes­sion­nelle, élève de l’ECAL, Bach­e­lor pho­togra­phie, Sophia Papaefthymiou, de St-Barthélémy.

Echallens Autrement - Logo

De nom­breuses recherch­es et dis­cus­sions ont été néces­saires avant d’ar­riv­er au résul­tat final. 

Dès le début, le rond est apparu comme une évi­dence: c’est un sym­bole d’unité et d’harmonie.

L’épi de blé sym­bole du Gros-de-Vaud est présent dans la couleur ain­si qu’à la base de la let­tre E, laque­lle peut égale­ment être perçue comme une flèche qui va vers l’avant.

La diag­o­nale du A sig­nale l’idée de mou­ve­ment et la lig­a­ture entre le E et le A évoque la con­nex­ion des habi­tants d’Echallens. 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!