Echallens, pays gourmand

Journal de campagne de Patrick Morier-Genoud

Can­di­dat d’Echallens Autrement pour le Con­seil com­mu­nal et la Municipalité

Dimanche 28 février

Dans une semaine comme aujourd’hui, nous serons en plein dépouille­ment des bul­letins de vote. Ça va être une journée mémorable, quelques soient les résultats. 

Je lis atten­tive­ment L’Echos du Gros-de-Vaud, et plus par­ti­c­ulière­ment le compte-ren­du du dernier Con­seil com­mu­nal. «La propo­si­tion de la Munic­i­pal­ité d’autoriser les com­merces qui le souhait­ent de rester ouverts jusqu’à 20h les jours ouvrables a sus­cité un vrai affron­te­ment poli­tique», relate l’hebdomadaire.

Je ne vais pas refaire le débat ici, mais je suis d’accord avec Quentin Wenger de L’Entente lorsqu’il sig­nale, selon L’Echo, que cette ouver­ture pro­longée risque fort de «prof­iter essen­tielle­ment aux deux grandes enseignes orange».

Et si l’on met­tait mieux en valeur les pro­duc­teurs locaux? Echal­lens est au cœur d’une région gour­mande, riche en pro­duits du ter­roir, riche en pro­duc­teurs de qual­ité, riche d’une tra­di­tion sécu­laire. En août 2018, dans un arti­cle, j’évoquais le spec­ta­cle de la Fête du Blé et du Pain, Sol­stice, qui racon­tait com­ment les Chal­len­sois, il y a fort longtemps, avait choisi le pain plutôt que l’or. «En 2018, c’est l’argent des pro­mo­teurs qui a été choisi et priv­ilégié, et le pain, la majorité des gens en a per­du la recette et l’achète au super­marché, sous sa forme indus­trielle. A Echal­lens, le mot “blé” doit aujourd’hui être com­pris dans son accep­tion argo­tique, pas comme une céréale», écrivais-je alors.

Oui, met­tons mieux en valeur les pro­duc­teurs locaux de la région dont Echal­lens est le chef-lieu. Surtout qu’ils sont nom­breux à pro­pos­er d’ex­cel­lents pro­duits, soit dans des enseignes de la région, soit directe­ment chez eux.

Le réseau des Grands sites suiss­es du goût est en train de se dévelop­per. Le Gros-de-Vaud en est pour l’instant absent. Voilà un beau pro­jet pour la prochaine lég­is­la­ture, je suis prêt à le porter avec enthousiasme.

1 Comment

Comments are closed.

Echallens Autrement