Echallens, poubelle à ciel ouvert?

Journal de campagne de Corinne Farquharson

Can­di­date d’Echallens Autrement pour le Con­seil com­mu­nal et la Municipalité

A la Place de la Gare, lun­di matin à l’aube…

Lun­di 22 février

Echal­lens Autrement ne fait pas encore par­tie du Con­seil com­mu­nal ou de la Munic­i­pal­ité, mais nous sommes déjà régulière­ment inter­pelés sur des sujets d’actualité qui tien­nent à cœur aux Chal­len­sois. Bien enten­du, la Place de la Gare, le lun­di matin en par­ti­c­uli­er, inter­pelle plus d’une per­son­ne. Ce matin, nous avons reçu deux pho­tos mon­trant des ordures lais­sées là par des fêtards.

L’image détonne à Echal­lens. Ça m’a tout de suite fait penser à la place de la Riponne de Lau­sanne, mais quelqu’un qui la tra­verse sou­vent m’a sig­nalé qu’elle était rarement aus­si sale. Surtout, que la ville de Lau­sanne est capa­ble de gér­er la cohab­i­ta­tion entre des jeunes mar­gin­aux, des com­merçants, un marché ou de sim­ples pas­sants sans grands heurts. Mon exem­ple était peut-être mal choisi, mais pourquoi cette com­para­i­son m’est-elle venue en tête? Peut-être parce que j’assimile ce type de prob­lé­ma­tique aux cen­tres urbains seule­ment… Mince, que se passe-t-il dans notre commune?

Il est cer­tain que la sit­u­a­tion san­i­taire n’aide pas et je ne peux blâmer les jeunes et moins jeunes de vouloir se rassem­bler. Je ne suis pas fan de l’interdit ni des règle­ments à tout vent, mais si règles il doit y avoir, alors elles doivent être respec­tées, et les sanc­tions appliquées lorsqu’il y a transgression.

Les déchets attirent les déchets, c’est bien con­nu. Après huit années passées en Jamaïque, sur une île où les poubelles ne se trou­vent pas à chaque coin de rue, je sais par expéri­ence qu’un ramas­sage de détri­tus fréquent et une mise à dis­po­si­tion de poubelles en quan­tité suff­isante améliore de manière sig­ni­fica­tive le com­porte­ment des usagers. Cela a un coût mais il y a tou­jours pos­si­bil­ité de réduire des charges ailleurs pour allouer des ressources à ce poste.

Au-delà des Chal­len­sois, une grande par­tie de nos vis­i­teurs tran­si­tent par la Place de la Gare qui est en quelque sorte notre carte de vis­ite. Per­son­ne ne devrait être accueil­li par des déchets; cette place et les espaces qui l’entourent doivent rester avenants et pro­pres à toute heure du jour et de la nuit, en semaine comme le week-end: un art de vivre, n’est-ce pas la devise de nos autorités actuelles?

Un peu trop petite, la poubelle?

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!