Piscine ou salle de gym?

Journal de campagne de Corinne Farquharson

Can­di­date d’Echallens Autrement pour le Con­seil com­mu­nal et la Municipalité

Les infil­tra­tions d’eau dans la salle de gym de Court-Champ.

Same­di 20 février

Hier soir, j’ai reçu une pho­to de la fameuse nou­velle salle de gym de Court-Champ. C’est un sym­pa­thisant qui me l’a fait par­venir, me deman­dant si je savais quand est-ce qu’elle sera opéra­tionnelle. Si mes sou­venirs sont bons, elle devait être prête pour la ren­trée 2018, mais suite à des infil­tra­tions d’eau, elle n’a jamais pu être util­isée. Quel gâchis!

Sur le site inter­net de l’ASIRE, je cherche des procès-ver­baux qui évo­quent la sit­u­a­tion, sans suc­cès. Sur celui de la com­mune d’Echallens, je trou­ve ceci dans le procès-ver­bal du 14 novem­bre 2019: «l’affaire a été portée devant la Jus­tice avec une procé­dure de preuve à futur (je ne suis pas cer­taine de com­pren­dre ce qu’ils enten­dent par-là!), l’objectif est de ren­dre les locaux opéra­tionnels pour la ren­trée 2020.» Mais que font donc la Jus­tice, l’ASIRE et la com­mune d’Echallens? Est-ce que notre com­mune peut s’absoudre de toute respon­s­abil­ité dans ce dossier? Echal­lens est représen­tée au niveau du comité directeur de l’ASIRE par l’un de nos munic­i­paux, tout de même!

Et les enfants dans tout ça? Une salle de gym en moins, l’ab­sence de ter­rains de sport depuis 2018 déjà: ce sont eux les grands per­dants dans cette histoire.

L’ASIRE est la plus grande asso­ci­a­tion inter­com­mu­nale du can­ton: 27 com­munes, 4 étab­lisse­ments sco­laires et 3800 élèves.  Notre sys­tème sco­laire est région­al, et aujour­d’hui, il n’y a plus de garantie de voir son enfant enclassé dans notre com­mune, mais les pro­mo­teurs taisent régulière­ment cette réal­ité et les par­ents tombent des nues… Il y des infor­ma­tions qu’on préfère taire… Comme par exem­ple celle qui pré­cis­erai que l’arrivée d’un gym­nase à Echal­lens ne sera pas la garantie d’un enclasse­ment sur place. Il est par exem­ple fréquent, à Lau­sanne, de voir un élève qui habite à côté du gym­nase de Beaulieu devoir aller étudi­er à Auguste Piccard. 

Mais, chut! Il y a des nou­velles qu’on préfère ne pas enten­dre, les par­ents ont temps de voir venir…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!